• 0 comments
  • avr 20, 2016

Conférence internationale Eau, Mégapoles et Changement global

   

   ARCEAU-IdF a organisé du 1er au 4 décembre la conférence internationale Eau, Mégapoles et Changement global, labelisée COP 21. La conférence a rassemblé à Paris, au siège de l'UNESCO, des scientifiques, des responsables de services urbains et des représentants politiques qui ont échangé sur la gestion de l’eau dans les pôles urbains de très grande taille. Une demi-journée a été consacrée aux interventions de représentants politiques des mégapoles et des visites techniques en région Île-de-France ont également été organisées.

    Le comité de pilotage a été composé de 3 collèges : un collège de scientifiques, un d’acteurs opérationnels et un d’acteurs de la gouvernance (représentants politiques et d’associations issues de la société civile). 

Des problématiques inédites

    Dans leur dernier rapport sur l’urbanisation mondiale, les Nations Unies comptabilisaient 23 villes de plus de 10 millions d’habitants ; elles n’étaient que deux en 1970 et leur effectif en 2025 est estimé à 37. La gestion de l’eau dans les mégapoles présente des caractéristiques bien spécifiques et pose de nouvelles questions dont la résolution passe par une collaboration étroite entre des scientifiques qui font progresser les connaissances, des opérationnels (du secteur public comme du secteur privé) qui innovent aux plans technique et socio-politique et des responsables politiques locaux. La conférence internationale a permis de mettre en débat ces problématiques et d’accompagner les politiques publiques environnementales qui voient le jour dans ces espaces "XXL" aux périmètres et parfois à une densité sans précédent.

    Outre des communications et des posters techniques et scientifiques, la conférence s'est ouverte sur une journée en session plénière avec des intervenants de haut niveau mondial, qui ont dressé un tableau des enjeux de la gestion de l'eau dans les mégapoles. Une session dédiée à une série de monographies de mégapoles a permis la présentation d'études de cas relatant les problématiques liées à  l'eau rencontrées par les gestionnaires de ces mégapoles. Le 2 décembre après-midi, la parole a été donnée aux représentants politiques et de la société civile autour de tables rondes sur les thèmes de l'adaptation au changement climatique et de la gouvernance. Dans ce cadre, une Déclaration a été adressée à la COP21. 

N'hésitez pas à consulter le site web de la conférence pour plus de détails !

Twitter : @eaumega2015